Jour 5 : Cameron – Page/Lone rock

Lone Rock

Lone Rock

Fidèle à notre nouvelle tactique, on se lève tôt, un peu après 6h. Petit dej aux pan-cakes devant un petit canyon… le pré-sentiment de la veille était bon. Vue super sympa mais repas rapide car il fait super froid malgré le soleil.

Hier soir on a pris la décision de faire le grand tour en allant jusqu’à Moab. Ca fait 650 km de plus mais pouvait-on ne pas y aller ? Une fois la décision prise, la prochaine étape était donc Page et le lac Powell.

Lower Antelope Canyon

Lower Antelope Canyon

On arrive à Page après seulement 1h30 de route. On y fait une pause pour aller visiter le Lower Antelope Canyon. Un peu cher pour 1h15 de visite mais c’est une très belle surprise. On se gare sur un parking où seule une petite cabane en bois émerge de cette étendue en terre battue rouge et poussiéreuse. Etant en terre Navajo, nous sommes évidement accueilli par des indiens.

La visite commence par la descente de quelques marches d’une échelle entre les fentes d’un canyon. On se retrouve aussitôt quelques mètres sous la surface à contempler des formes magnifiques sculptées dans le sable. Les jeux d’ombres et de lumières sont de toute beauté. Encore une fois on est surpris par le décalage entre le parking et le lieu visité. Rien à la surface ne nous prépare à un tel spectacle.

Chaque pas nous transporte vers une nouvelle photo à prendre. Chaque détour donne lieu à une nouvelle vision qui ressemble à la précédente mais qui en même temps est complètement différente. On ne se lasse pas de cette balade de plus d’1h15. Pierre a adoré, il en profité pour jouer, escalader, faire des glissages… une aire de jeu gigantesque.

On s’est également fait squatter notre appareil photo par la guide Navajo qui s’est fait plaisir à photographier le site sous tous les angles. Elle le connait par cœur, du coup le rendu de ses photos est magnifique.

Lower Antelope Canyon

Lower Antelope Canyon

On repart après cet interlude en direction de Lone Rock. Céline a vue dans le routard qu’on pouvait se poser sur une des plages du lac Powell. On arrive sur le site après quelques dizaines de minutes et c’est une véritable claque… encore ! La vue est magnifique. Entre eau, sable et rochers, le spectacle est grandiose.

Si si c'est un camping !

Si si c’est un camping !

On descend le chemin menant à la plage avec précaution car il y a beaucoup de sable… un peu trop d’ailleurs car on a fini par s’ensabler. Scott, qui est installé juste à côté vient nous donner un coup de main avec sa Jeep. Sympa avec moi, il me dit que je ne suis pas le premier et qu’il aide régulièrement les gens à se désensabler. Il nous conseil donc sur le lieu où stationner pour ne pas recommencer l’aventure ! Une fois pausé, on décide de ne plus repartir de la journée. Aujourd’hui on profite du lac Powell.

Cette longue pause est l’occasion de se faire un bon gros steak de bœuf au barbecue. Pierre lui passera la journée dans l’eau. Autant il déteste la mer, autant il a adoré rester ici à jouer dans le lac.

Lone Rock... Lone Peter

Lone Rock… Lone Peter

Scott est revenu me voir pour m’indiquer le chemin de la sortie afin d’éviter de m’ensabler à nouveau. On en profite pour discuter un peu. Il vient du Colorado, état voisin, il est retraité, vient souvent ici et reste au moins jusqu’à lundi (on est vendredi)… j’enregistre l’info. Si j’ai un problème pour repartir demain, il sera toujours là pour m’aider !

La journée passe très vite. Quelques photos, un peu de ramassage de bois pour le feu du soir et la fin de journée est là. On profite tranquillement du couché de soleil avec de belles couleurs sur l’eau et les rochers. On allume le feu dès l’arrivée du crépuscule pour le plaisir, mais aussi pour nous réchauffer. Il fait encore très froid ce soir.

On termine la soirée par une petite séance d’observation des étoiles… on est au milieu de nul part, avec nos proches voisins qui sont à 50 ou 100 mètres sans lumière et sans bruit, c’est simplement énorme. Un grand moment de simplicité qui fait beaucoup de bien. C’est exactement comme ça que j’imaginé nos soirée en camping-car.

On se couche 1 heure plus tard que d’habitude pour cause de décalage horaire… et oui, maintenant on est dans l’Utah, il est donc 1 heure de plus. Demain on reste dans cet état pour faire Monument Valley. Ça promet encore de belles émotions.

On  n'est pas bien là, hein Tintin ?

On n’est pas bien là, hein Tintin ?

Carte-Cote-Ouest-J5