Belle-Ile : Carte d’identité

Carte Belle IleDestination : Belle-Ile
Tour operator : Voyage organisé par nous
Date : du 16 au 21 mai 2007
Particularité : Randonnée itinérante avec la tente
Auteur du récit : Céline

 

Résumé du voyage :

5 jours de randonnée sur Belle-Ile, présentée par tout le monde comme une magnifique destination. Nous sommes donc partis là-bas dans le même esprit que notre randonnée sur la côte de granite rose, un an plus tôt.

C’est donc avec la tente sur le dos (et tout le reste) qu’on part en train en bus et en bateau pour rejoindre « Le Palais » sur Belle-Ile. De là on prévoyait de faire le tour de l’île… Mais c’était sans compter sur les difficultés rencontrées !


Jour 1 : Rosny-Sous-Bois – Belle-Ile

4h45, le réveil sonne, les bagages sont prêts. Une douche, un petit dej et on part pour le RER. Attrapé de justesse, on monte dans le TGV gare Montparnasse.

Après le train, le bus pour faire Auray/Quiberon puis le bateau pour Belle-Ile. Il est 13h30, on est arrivé à Le Palais. On attend que l’office du tourisme ouvre pour trouver un médecin (je suis malade). En attendant on rencontre deux randonneurs, eux aussi font le tour de l’île mais ils n’ont pas de carte. « Jusqu’à Sauzon ? 8km. Ok bah on a le temps alors ».

Finalement, on trouve un médecin qui me prend à 14h30, passage à la pharmacie et on décolle à 15h, direction Sauzon.

On nous avait prévenus que c’était vallonné ; et bien on confirme. De grandes descentes succèdent aux grandes montées, la rando est dure avec nos gros sacs et le vent continu est froid.

Ca y est, on voit enfin le camping, il est de l’autre côté de l’estuaire… Pfff encore une heure pour contourner l’eau et arriver à notre premier lieu de campement. On s’installe et on prend une bonne douche chaude.

On repart dans le froid pour aller manger dans la petite crêperie juste à côté. Effectivement, elle est petite, la patronne fait tout elle-même et il y a 4 tables en tout. La déco est très travaillée, tout est très mignon. On mange bien, kir breton, galette, crêpe, tisane, hmmmm de quoi nous réchauffer.

On part se coucher. L’étape du jour ayant été plus difficile que prévue, on décide de raccourcir celle de demain.


Jour 2 : Belle-Ile

PICT0116_52

On déjeune dehors et on replie bagages. Aujourd’hui on va à la pointe des Poulains et à la grotte de l’Apothicaire. On découvre qu’à côté de nous ont dormi nos randonneurs de la veille. Eux décident d’aller jusqu’à Bangor mais sans sac.

On part, le paysage est plus beau que la veille mais le vent ne faiblit pas. C’est toujours nuageux. On fait une pause casse-croute sur la route et on repart pour les grottes. En attendant le bus de 16h, on profite des premiers rayons de soleil qu’on aperçoit enfin. Grave erreur, quelques heures après, des cloques apparaissent sur mon nez. On est bien brûlé !

On arrive à Le Palais, direction camping municipal pour cette deuxième nuit. On mange dans une bonne petite crêperie. Le soir on dort mal, c’est la fête dans tout le camping !

PICT0076_38

Le pointe des Poulains


Jour 3 : Belle-Ile

PICT0187_85

Passage par la pharmacie pour prendre de la Biafine, les cloques se transforment en croûtes ! On repart avec nos sacs et nos sandwichs dans l’autre sens, direction les Grands Sables.

Après s’être perdus, on retrouve le sentier côtier et on avale les quelques kilomètres dans la matinée (8km en 2 heures).

Casse-croute sur la plage, sieste et trempette des pieds dans l’eau glacée. Enfin du soleil, on repart voir le camping du soir : horrible ! Un champ avec une maison où le proprio vend une boite de BN et des haricots en conserve. Rien pour manger à moins de 5 km.

PICT0197_90

On décide de partir au camping suivant. Mais après vérification dans le guide de Belle-Ile, on s’aperçoit qu’il est fermé ! Bon, et bien on retournera à Le Palais ce soir !

Retour à la plage puis le bus avec une heure de retard nous dépose à 5 minutes du camping. Nous voilà de retour mais cette fois-ci on laisse les sacs pour 3 jours. Le tour de Belle-Ile c’est pas possible alors on fera de la rando en étoiles.

Diner dans une autre crêperie et retour au camping, plus calme qu’hier.

PICT0196_89

Le désespoir de l’attente du bus…


Jour 4 : Belle-Ile

PICT0238_103

Lever à 9h aujourd’hui. On prend le bus pour notre dernier jour de rando. Mamour est parti chercher une brioche à la boulangerie et revient avec des chouquettes… On petit déjeune enfin dans l’herbe et au soleil ! Premier jour de grand beau temps.

On prend le bus à 11h15 pour « les aiguilles ». Le paysage est magnifique, d’énormes pitons rocheux sortent de l’eau et les vagues viennent s’écraser en faisant de gros « scroutch » chers à Mamour.

PICT0202_94

On part sur la côte, le vent est toujours là mais le soleil nous réchauffe. On longe l’immense golf, le chemin est plat et surplombe les falaises. Une pause déjeuner seuls sur le bord des falaises.

On repart après une micro sieste, l’après-midi est un peu plus dur. On arrive vers 15h à la plage de Grand Village. Une demi-heure de bronzing avant le bus de retour.

PICT0247_106

Retour au camping, quelques boutiques, un apéro saucisson, bière, une douche est on file tester la 3ème et dernière crêperie de Le Palais !

On est allé réserver la voiture pour demain. Mamour aimerait bien le petit buggy de frimeur sans toit, on compte sur le beau temps demain. Détour par la citadelle Vauban de Le Palais. L’entrée est interdite mais la porte est ouverte. J’entraine Mamour dans une visite improvisée de la citadelle privée.

Après un tour sur les remparts, on ressort discrètement et on rentre se coucher.

PICT0266_112