Jour 2 : Rosenborg – Statens Museum

Château de Rosenborg

On se lève tard. Première grasse mat’ depuis un siècle au moins ! A 10h30, on décolle enfin. Quelques achats pour le petit déjeuner et on file louer les vélos.

Enfourchés sur nos bolides on file tout droit (ou presque) vers le marché aux puces… qui n’est pas du tout là ! A la place, un marché plein de bonnes choses. Des tartines danoises, des spécialités espagnoles, italiennes et pour représenter la France… Brioche dorée ! Ok, passons…

Les joyaux de la couronne

Les joyaux de la couronne

On choisi une bonne salade composée et 500g de fraises, les meilleures de la terre du monde entier ! Un truc de fou ! Arrosé d’un jus d’orange fraîchement pressées on est prêt pour aller attaquer les visites de l’après midi. Bon après un passage par au magasin de tissus « Stof 2000 » bien sûr !

Arrivée au château de Rosenborg, on pose nos vélos à l’entrée et nos bagages dans les consignes. C’est un grand château en briques rouges. Très complet, beaucoup de décorations et de meubles. Bon ce n’est pas le genre de château qu’on préfère… On fini par le trésor avec les couronnes de Christian IV et V, sacrées bestiaux ornées d’immenses pierres.

Juste en face de Rosemborg, il y a Statens Museum for Kunst, le musée des beaux-arts de Copenhague. On n’y reste pas longtemps, népoux n’accroche pas. Quelques œuvres qui me marquent quand même : un portrait de Descartes, un joli Mortensen, un tableau qui fait penser au Cri et un autre à Hopper. Enfin dans les trucs rigolos : un baby-foot à trois (mythique !) et un poisson rouge dans un blender (était-il branché ?).

Mythique on vous dit !!!

Mythique on vous dit !!!

A deux pas de la petite sirène d’Andersen, on file la prendre en photo entre 2 brochettes de japonaises.

On rentre manger dans notre quartier en déambulant dans les rues au hasard. En sortant des sentiers battus, on découvre de petites rues, des jolies boutiques, des maisons colorées. On adore se balader en vélo dans cette ville. Tout y est pratique et bien pensé. On est à 2 coups de pédales (ou presque) du B&B. On mange sur le pouce dans un restaurant vietnamien juste en face, le « Lele », excellent !

Puis on repart arpenter la nuit copenhagoise en vélo jusqu’à une heure avancée…

DSC_4434

Une belle brochette de japonaise, devant la sirène d’Andersen