Jour 6 : 3ème jour de trek

Mali - Novembre 2008_ 0094

Enfin une nuit meilleure que les autres ! Là j’ai carrément une bronchite mais je suis bien décidée à profiter de cette journée.

On repart de bon matin, on descend la falaise et on commence une longue marche dans la plaine du sahel. On marche sur un sol sablonneux, au milieu des cultures de mil et de sorgho. A 14h la chaleur est écrasante, j’ai fini mes 2 litres d’eau et j’en ai marre.

On arrive enfin sous un grand arbre. On a frôlé le coup de chaud. Ce midi, c’est repas africain ! Au menu, poulet bicyclette et mil, c’est très bon. La sieste est difficile, pour moi c’est la pire journée. Bertrand me donne un bonbon à la menthe pour dégager mon nez, bizarre comme c’est efficace !

Mali - Novembre 2008_ 0098

On repart dans la plaine et on s’attaque à une grosse falaise. J’applique les principes appris au cours des précédents voyages : ne pas se décourager devant l’impressionnante hauteur à franchir. On grimpe dans la falaise, la montée est impressionnante mais on avance assez vite. Je suis toujours épatée de voir ce qu’on peut faire à pied.

Mali - Novembre 2008_ 0100

On arrive au village et au campement. On s’installe sur la terrasse : d’un côté un super panorama sur la plaine aride de ce matin, de l’autre, la paroi verticale de la falaise qui nous fait face. Avec sa couleur rouge, on a l’impression d’un rayonnement bienveillant. C’est sans nul doute le plus beau site où nous ayons passé la nuit.

On dîne tous ensemble. Dans le plat de ce soir, des bananes Plantin et des patates sautées, un délice ! Un nouveau cachet de Bertrand et je pars me coucher.

Mali - Novembre 2008_ 0109

  • Xelle

    et bien voilà une médecine peu traditionnelle mais qui semble s’averer efficace 😉

    Vous êtes allés du coup dans les maisons troglodites ?

    • Sébastien

      Non malheureusement pas de visite des maisons troglodyte.

  • Chantal.coquelet@gmail.com

    En espérant que les bonbons soient efficaces….
    Bravo, tu as qd même réussi à faire ta journée de marche , je ne doutais pas de tes capacités !
    Bonne nuit réparatrice, à demain pour une nouvelle étape

    • Sébastien

      C’est vrai que ce n’était pas gagné. Je me rappelle très bien de cette terrible journée. Ça a vraiment été très dur pour elle.