Jour 5 : Les dunes de Merzouga

DSC_8495

On a bien dormi et on se lève tranquillement.

On part doucement traverser quelques dunettes, avant d’attaquer la grosse Bertha ! La plus haute dune du Maroc. Majestueuse, unique et toute rouge… elle nous attend. C’est parti pour l’ascension !

DSC_8471

Maya a déclaré forfait et je me trouve à l’arrière avec Michèle. On galère bien pour attaquer la dernière partie très pentue. A quatre pattes et en chaussettes après beaucoup de soupirs (et de barres énergétiques), nous y voilà enfin. On a une vue panoramique sur tous les alentours.

L’effort valait le coup ! La tempête de vent fait rage et nous nous hâtons de redescendre.

DSC_8486-1

Du sable jusqu’aux genoux, le réconfort après l’effort. Après encore une heure de traversée de dunes, nous arrivons au camp sous une tempête de sable qui ne se calme pas. Thé à la menthe, déjeuner et sieste… enfin, plutôt comment faire la sieste entre les mouches, le soleil, la chaleur et le vent de sable qui se colle partout…

La tempête ne se calme pas et nous passons l’après-midi sous la tente mess à résoudre les énigmes posées par notre guide.

Après avoir assisté à la cuisson du pain dans le sable (et la petite dégustation qui va avec), on dîne avant une nuit fort mouvementée par les fortes rafales.

DSC_8510

Parcours du jour

Parcours du jour


Jour 6 : Merzouga – Skoura

P1100674

On se réveille sous la tempête de sable. Les bourrasques rendent le démontage des tentes plus difficile que d’habitude.

La dernière randonnée dans les dunes de 1h30 est tellement pénible qu’on a l’impression qu’elle dure le double. Mais si le sable nous cingle le visage, le spectacle est époustouflant. Des vagues de sable blond glissent sur les immenses dunes orangées. Entre deux coups de vent, on relève la tête pour admirer le spectacle.

"Petit" havre de paix mérité après ce treck

« Petit » havre de paix mérité après ce treck

Après la traversée du lac asséché sous le vent et la pluie on rejoint enfin le minibus. On dit au revoir aux chameliers et surtout… aux chameaux.

7 heures de route avec quelques pauses et on rejoint Skoura et sa palmeraie. Ce soir c’est grand luxe : on dort dans une auberge typique ; une casbah. Tout est très joli, la maison, les chambres, la déco, le jardin, la vue… un petit havre de paix pour nous décrasser et nous reposer.

Dîner à l’auberge : Tajine bon mais pas magique non plus. Après l’habituelle verveine, on retrouve un lit douillet.

Bonne nuit.

DSC_8544

Parcours du jour

Parcours du jour


Jour 7 : Palmeraie de Skoura – Ouarzazate

DSC_8597
On a bien dormi et on rejoint la terrasse pour le petit dej. On aperçoit notre terrain de jeu pour la matinée en dégustant les fameuses crêpes carrées dégustées à l’hôtel le deuxième jour.

Le matin, on marche dans la palmeraie à travers les casbahs. Abdel Hay nous explique la construction de ces maisons ainsi que la vie et les traditions qui y sont attachées.

On termine la balade par une casbah immense et magnifique qui appartenait à un caïd (lui-même travaillait pour un pacha). On rejoint Ali pour le déjeuner sous les palmiers avec une vue imprenable sur la palmeraie et l’Atlas en arrière-plan.

DSC_8591

Le minibus nous conduit à Ouarzazate rapidement et on profite de notre après-midi pour visiter la ville. On passe beaucoup de temps chez Saïd, un ami de Stéphanie très accueillant et sympathique. On va d’ailleurs repartir avec 2 sacs en cuir et un pashmina.

Balade dans les souks et vers la vielle ville puis on rejoint l’hôtel. Après un petit apéro avec une bière locale, on file rejoindre Saïd pour notre diner en ville. Au menu, des pastillas à la viande. On termine à la boulangerie pour acheter des pâtisseries marocaine et Saïd a la gentillesse de nous faire gouter le thé au thym, avec le thym de son village.

Après cette excellente soirée, un gros dodo nous attend.

Ouarzazate

Ouarzazate

 

Parcours du jour

Parcours du jour


Jour 8 : Ouarzazate – Marrakech – Paris

Ce matin c’est le grand départ. Après un petit dej bien gourmand, on embarque pour 4 heures de route.

A Marrakech on enfile un sandwich rapidement puis on rejoint l’aéroport où on va attendre 4 heures notre avion.

18h30 décollage… au revoir le Maroc. Le pilote annonce 9°C et de la pluie à Paris… vivement les prochaines vacances.

Parcours du jour

Parcours du jour